8 décembre 2013

Fleurance nature & sa BB crème bio

Je m'étais un peu épanchée à l'achat de cette BB crème sur hellocoton. L'article de Fanny m'avait vraiment décidée à la commander sur le site Fleurance Nature. Elle en était absolument ravie et je me suis dit qu'à 9.90€ pour un tube de 40ml, ça valait le coup d'essayer.



Ce produit est donc certifié bio par Cosmebio et je trouvais qu'à ce prix, c'était une occasion à ne pas louper pour test (même si, on est bien d'accord, les BB crèmes françaises n'ont rien à voir en terme de couvrance et d'efficacité s'il fallait les comparer avec les asiatiques, surtout les bio qui évitent tous les produits controversés qui conviennent tant aux BB crèmes asiat').

J'avais été plutôt mitigée à propos de la BB crème So'bio même si je continue de l'utiliser régulièrement pour la terminer en combo avec de la poudre libre ou un peu de fond de teint 3fées.

Place à la présentation!

Comme le tube l'indique bien, cette BB crème promet un teint unifié, lisse, lumineux et de masquer les imperfections. La mention anti-âge ne m'attirait pas spécialement car d'une part, je n'ai que 22 ans (et toutes mes dents) et cette mention est purement marketing. (Une crème qui atténue les rides, ça n'existe pas, il faut prendre soin de sa peau dès son jeune âge pour en voir les effets sur le long terme.) La teinte est medium et se dit universelle, pouvant s'adapter aux carnations - même si, à mon avis, elle s'adaptera plus facilement aux carnations claires qu'aux peaux foncées. Voyez plutôt: 



Et quel est mon avis? 

La texture est plutôt liquide et au départ, ça me faisait un peu flipper. Cela dit, après plusieurs utilisations, j'adore ! Pas besoin de la travailler et de la chauffer, l'embout précis me permet d'appliquer une petite noisette sur le front, les deux joues et le menton pour étaler aux doigts ensuite. 

Hyper facile d'application du coup, ça glisse tout seul! Par contre, il faut faire gaffe au surdosage mais on prend vite la main. En parlant de surdosage qui peut vite entraîner un effet orangé, cette teinte medium est censée être universelle et s'adapter aux carnations claires. Cependant, sur la mienne, il a plutôt tendance à la foncer légèrement, ce qui donne un effet bonne mine plutôt sympa. Pour le coup, je dois bien faire gaffe à étaler la BB crème aussi dans le cou pour éviter tout effet de démarcation que je vois chez certaines...

Comme vous le savez, je trouve que c'est important de pouvoir juger par soi-même de l'efficacité d'un produit quand on en parle sur les blogs donc rien de mieux que des photos avant/après. Pour le make-up, c'est encore le mieux pour se faire sa propre idée.


Ma peau est un peu capricieuse ces temps-ci et des imperfections ont refait leur apparition sur mes joues. Dommage pour moi mais ça vous permet de voir à quel point la BB crème estompe les rougeurs et les petits boutons. n_n  Personnellement, j'en suis plutôt contente. Elle unifie bien, lisse le teint et atténue les imperfections mais en aucun cas ne les masque.


Sur mes cernes (toujours aussi bleus et catastrophiques), le résultat n'est pas très concluant. Je ne m'attendais pas à des miracles pour un produit qui n'a pas un grand pouvoir couvrant. Le regard est illuminé dans son ensemble, les cernes un peu atténués, à compléter avec un bon anti-cerne et le résultat est top.


Fanny disait que cette BB crème avait le don d'unifier et de matifier son teint. Sur ce point-là, je ne peux pas dire que je sois d'accord: sur moi, la BB crème unifie mais ne matifie pas du tout. Donc, je la couple avec une poudre libre.

La tenue est plutôt bonne, la BB crème poudrée tient jusqu'à 15h facilement en étant appliquée vert 7h. Après (bon, pas à la minute près non plus hein), mon teint se brouille un peu, le produit s'estompe et quand je rentre chez moi vers 17-18h, il n'en reste plus grand chose.


Petit bilan récapitulatif du produit

  • Texture: ♥ ♥ ♥ ♥
  • Application: ♥ ♥ ♥ ♥
  • Efficacité: ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
  • Tenue: ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
  • Rapport qualité/prix: ♥ ♥ ♥ ♥
Moyenne: 7,5/10. C'est une belle découverte pour ma part, je terminerai le tube à coup sûr.

Avez-vous testé cette BB crème? Qu'en pensez-vous?

29 novembre 2013

Déodorant douceur de Plante System - le déo qui brillait par son manque d'efficacité

C'est l'histoire d'une petite Chibi qui tomba un jour sur la toile du magnifique seigneur Web. Elle vit une promotion concernant une box de produits Arkopharma. Se disant naturels et bio, elle se dit qu'elle allait tenter le coup et la promo était plutôt alléchante. La reine Mastercard lui donna gracieusement l'autorisation de se la procurer et c'est ainsi qu'elle en vint à rencontrer un charmant petit déodorant à bille: 



Il était plutôt sympa au premier abord, plein de promesses et d'odeurs fraiches et fruitées agréables. Elles lui rappelaient les vacances avec ce mélange papaye-mangue. Oui, l'odeur était vraiment sympa. Et la composition prometteuse.

Mais la satisfaction de la petite Chibi s'arrêta après quelques jours de tests quand une ennemie disparue depuis longtemps revint la guetter: l'odeur de la transpiration. Transpirer ne la gêne pas tant que ça en soi, c'est un phénomène naturel dont le corps a besoin pour réguler sa température notamment. Mais les odeurs ça, elle voudrait s'en passer. 

D'où les déodorants bien entendu. Et là, ça n'a pas accroché. Dommage. 

Ce petit dédorant cherche à présent une nouvelle maison.
Si vous souhaitez le recueillir, merci de lui adresser un petit message ci-dessous. ↓ Sa propriétaire sera ravie de négocier son nouveau foyer.

6 novembre 2013

Sangria, un petit coup de ♥ signé Lush

Vous connaissez à peu près mon histoire avec Lush: des hauts et beaucoup de bas, surtout ces deux dernières années. Je n'ai presque plus rien de la marque dans ma salle de bain ou dans mes placards, les lusheries se font rares.

Mais il y a quelques semaines, j'ai vu la sortie d'un nouveau scrub en édition limitée aux agrumes: Sangria. A seulement 2,50€ pour une association qui lutte contre la corrida. Bingo ! Gommage corps + agrumes + petit prix, il ne m'en fallait pas plus pour voir envie de l'essayer et daigner donner de nouveau quelques euros à l'enseigne.



Lors de ma visite à Paris fin septembre, j'ai pu m'en procurer deux et ô joie, j'ai reçu en cadeau un énorme bout de Copacabana: environ 1/4 du grand format je dirais. (Je n'aime pas trop Copa mais là n'est pas la question, c'est généreux comme geste. Venant d'une boutique Lush parisienne, j'ai été agréablement surprise. Les Parisiennes qui m'accompagnaient aussi.)

Le petit gommage se présente sous la même forme que Scratch ! mais d'un rouge éclatant. Il est plus petit que son homologue vert et sent bon à sec. 

La prise en main est pareille que celle des autres scrub solides: le prendre avec des mains sèches et puis scratcher sa peau avec sans forcer (gare aux griffes). Personnellement, je ne l'utilise que sur les jambes et il fait bien son travail.

J'adore l'odeur, aussi bien à sec qu'une fois le produit humide. On sent les agrumes avec une pointe de mandarine sucrée. C'est vraiment un plaisir de l'utiliser. La couleur rouge du produit persiste lorsqu'on l'étale et des gouttes rouge sang s'écrasent dans la baignoire. Ca en ferait presqu'un produit idéal pour Halloween! n_n Heureusement, la couleur ne persiste pas sur la peau et s'en va une fois rincé. 



Je n'ai pas grand chose à lui reprocher si ce n'est qu'il ne dure pas longtemps (en même temps, vu la taille...) et qu'il durcit une fois la première utilisation passée. Je dois donc en faire une pâte pour mieux l'utiliser la fois d'après. Dommage que ça n'ait été qu'une édition limitée! En grand format, il aurait fait fureur! 

Bref, c'est un produit de la veine première de Lush: solide et donc sans emballage, écologique et fun. C'est ça qu'on veut!

Vous avez testé ce petit gommage? Qu'en avez-vous pensé?

6 septembre 2013

[Peau Nette] Ma peau, cette petite emmerdeuse (& autres ajustements dans ma routine)

Je dois vous avouer quelque chose... Lorsque je m'étais lancé le défi de retrouver une peau belle, nette qui n'aurait pas besoin de fond de teint pour être éclatante, je ne m'étais pas fixée officiellement une date objectif. Mais après avoir longuement mûri cette réflexion avec mon propre ego, nous nous étions dits que la rentrée, c'était pas une échéance impossible à tenir.

Sauf que la rentrée (comprendre: ma rentrée), c'est jeudi prochain. Et que cet été, j'ai du faire face à une peau qui jouait au yoyo: une semaine ça allait bien et l'autre les boutons resurgissaient de nulle part. Ça commençait sérieusement à me courir sur le haricot tout ça alors j'en faisais de moins en moins pour ma peau, j'avais aussi la flemme. Elle ne me rendait pas tout le bien que je voulais lui apporter? ben tant pis. L'ingrate.

Puis, il y a quelques jours, j'ai quand même fini par enrichir ma routine classique (gant démaquillant + huile et des fois, éventuellement, quand j'avais le courage 2 gouttes d'HE). Petit zoom sur ce que j'utilise quotidiennement matin et soir et les propriétés:



étape 1: nettoyage/démaquillage avec le gant H2O à l'eau claire. Pour terminer, je pschiite de l'hydrolat de menthe poivrée. C'est frais et ça permet de resserrer les pores de la peau.

étape 2: hydratation avec deux pressions de gel d'aloe vera puis nutrition avec un peu d'huile de yangu ou de jojoba (ou un mélange des deux). J'avais tendance à n'utiliser que de l'huile sauf lors du grand décrassage hebdomadaire où j'utilisais aussi l'aloe. Peut-être cet ajout n'est en fait là que pour une période déterminée, une cure en quelque sorte, je verrais bien d'ici une semaine ou deux si ma peau "rejette" le trop plein d'hydratation mais j'en doute.

étape 3: mélanger deux gouttes d'HE dans mes paumes huilées et masser mon visage en évitant le contour des yeux. J'utilise soit une goutte de tea tree + bois de rose ou tea tree + lavande fine. Ce dernier combo est vraiment pas mal pour combattre l'acné d'ailleurs!



Mais il y a aussi un nouvel accessoire qui a intégré ma routine hebdomadaire dont je ne vous ai encore pipé mot. Il s'agit...

du dupe de la Tosowoong, aussi appelée Brosse SOS pureté (même si ce n'est pas sur une boutique en ligne française que je l'ai achetée).

J'étais freinée par le prix de la brosse + les frais de port sur la boutique française: ça me revenait environ à 30€ le tout $_$  alors, quand j'ai vu une même brosse sur ebay US à 18$ fdp compris, j'ai sauté sur l'occasion même si elle venait de Corée (du sud hein, on fricote pas avec les nordistes, nous).

Certaines l'utilisent tous les jours. Moi, je l'utilise deux fois par semaine avec mon nettoyant Noviderm (j'avais bien fait de le garder celui-là!) avant le traditionnel masque à l'argile verte.

Eau chaude + nettoyant + Tosowoong = combo parfait pour des pores ouverts et en partie nettoyés. Il ne reste plus qu'à appliquer l'argile verte pour réguler le sébum restant et rincer le tout à l'eau claire et à l'hydrolat de menthe poivrée pour les resserrer avant de passer à la routine habituelle.

J'ai donc de bons espoirs pour ne devoir mettre que de l'anti cerne comme correcteur jeudi prochain si je continue sur cette lancée :-)

Voilà donc mes petits changements routiniers côté soins visage!
&  vous, vous utilisez quels produits pour le moment? 


*Cet article a été sélectionné par hellocoton dans la catégorie beauté du 6 septembre 2013*

2 septembre 2013

Contour des Yeux Hema Natural: Un CDY naturel?

Hello les filles! Le blog est un peu à l'abandon ces dernières semaines mais j'enchaîne les jours au boulot et puis cette semaine, c'est celle du permis de conduire alors je passe en coup de vent sur HC et Twitter, je vous commente mais je ne publie rien. On peut pas toujours être une super copinaute blogueuse et une super blogueuse, faut faire des choix dans la vie à certains moments hein. :p Bref, c'pas le sujet du jour. Le sujet du jour, c'est lui:


Souvenez-vous: il y a plusieurs mois, j'avais acheté trois produits de la gamme Natural d'HEMA me demandant s'ils étaient si naturels que ça pour un prix si dérisoire. Après vous avoir parlé du gommage corps, je reviens avec le soin contour des yeux.

Ce soin serait nourrissant et aiderait à réduire les cernes, poches et ridules. Pour 6.95€ mesdames et messieurs. Voyons voir ce qu'il a dans le ventre:

Packaging: Classique pour un soin contour des yeux, un tube de 15 ml avec un embout +/- fin pour déposer une petite quantité de produit sous les n'oeils.

Odeur: Neutre, ça sent la crème quoi. Moi, je préfère mais certaines aiment peut-être avoir une odeur spécifique pour leur cdy

Texture: Une crème pas trop riche qui pénètre rapidement. De ce côté-là, je suis très satisfaite, rien à redire.

Efficacité: Mais de là à dire que mes cernes se sont réduits, je ne crois pas... Je n'ai pas encore de ridule (à 22 ans, ce serait malheureux quand même n_n) donc impossible de dire quoi que ce soit sur cet aspect. A court terme, il hydrate correctement mais à plus long terme, je vois bien que mon contour de l'oeil est un peu assoiffé tel Jésus au milieu de ses 40 jours passés dans le désert. Donc si vous avez un cdy sec et cerné, passez votre tour, il ne vous apportera rien.

Prix: 6,95€ / 15ml

Composition: Je vais réutiliser le code couleur de la fois précédente (mauve pour l'origine indéterminée, rouge pour l'origine synthétique, chimique ou le naturel transformé par la chimie + le vert pour l'origine végétale) pour présenter les ingrédients que voici:
  
Aqua - Glycerin - Aloe Barbadensis Leaf Juice - Macadamia Ternifolia Seed Oil - Cetearyl alcohol - Coco caprylate/caprate - Cetyl Palmitate - Caprylic/ Capric Triglyceride - Distarch Phosphate - Lysine Aspartate - Betaine - Empetrum Nigrum fruit juice - Glyceryl stearate citrate - Sucrose stearate - Glyceryl caprate - Prunus Armeniaca Kernel Oil - Dipalmitoyl Hydroxyproline - Cetearyl Glucoside - p-Anisic Acid - Xanthan Gum - Citrus Aurantium Dulcis Peel Extract - Tocopherol - Helianthus Annuus Seed Oil - Sodium Phytate - Alcohol - Sodium Hyaluronate - Potassium Sorbate - Palmitic Acid - Lactic Acid - Sodium Hydroxide.
  • Aqua - de l'eau, rien de plus basique pour formuler une crème.
  • Glycerin - Substance hydratante qui peut être d'origine diverse: végétale, animale ou synthétique. Comme rien n'est précisé ici, je la mets en mauve.
  • Aloe Barbadensis Leaf Juice - Du jus d'aloe vera qui serait, d'après l'étiquette, certifié organic mais c'est juste là pour faire joli parce qu'ils disent eux-même que l'aloe compose 5% du produit donc que l'eau et la glycérine en compose la majeure partie. Pas très efficace comme ingrédient actif...
  • Macadamia Ternifolia Seed Oil - L'HV de macadamia qui a été mise en avant sur la boîte et sur le produit. En très petite quantité également puisqu'elle passe après les 5% d'aloe vera.
  • Cetearyl alcohol - substance chargée d'adoucir la peau et qui va permettre l'émulsion ainsi que sa stabilité. Elle est d'origine végétale
  • Coco caprylate/caprate - Huile d'ester, d'origine végétale donc mais qui a été transformée par la chimie des acides gras, "épurées" en quelques sortes. Ce composant est émollient: il adoucit et assouplit la peau.
  • Cetyl Palmitate - Les Cetyl Esters sont un composé d'alcools gras et d'acides gras saturés, ils ont été crée afin d'imiter les performances et les sensations donnés par la cire liquide (ou blanc de Baleine) du Spermaceti issue de la Baleine, autrefois très utilisé en cosmétiques. Les Cetyl Esters sont employés dans une grande variété de produits : crèmes hydratantes, maquillages, soins capillaires et après-shampoing, ...etc (source) Selon l'Observatoire des Cosmétiques, ils peuvent être d'origine animale, végétale ou synthétique... Les Cetyls Esters sont utilisés comme agent épaississant et émollient, ils apportent viscosité et stabilité aux émulsions.
  • Caprylic/ Capric Triglyceride - Huile d'ester transformée, comme la Coco caprylate/caprate.
  • Distarch Phosphate - J'ai trouvé très peu d'infos sur ce produit sur les sites que je consulte habituellement et via Google. Je suis incapable de vous dire à quoi il sert mais que c'est par contre du phosphate d'amidon, ce qui ne nous avance pas beaucoup. Si vous avez une info, mettez-la en commentaire, je l'ajouterai :-) La provenance est diverse, donc elle peut à nouveau être d'origine végétale, animale ou synthétique. Côté danger pour la peau, il obtient trois ☺ dans la recherche INCI.
  • Lysine Aspartate - L'ingrédient composé n'a pas été trouvé tel quel ni dans la recherche INCI ni sur l'OdC. Donc à nouveau, je suis le bec dans l'eau, je ne sais pas du tout de quoi il s'agit.
  • Betaine - Tensioactif (qui permet une répartition uniforme du produit lors de son application), un humectant et un agent antistatique. L'origine est soit végétale soit synthétique.
  • Empetrum Nigrum fruit juice - Extrait du jus de camarine noire. L'intérêt? Aucune idée... Apparemment, les extraits des feuilles (et non des fruits comme ici) seraient de bons agents antimicrobiens. Mais, c'est végétal. C'est juste pour faire joli quoi...
  • Glyceryl stearate citrate - Agents émulsifiants qui vont aider au mélange entre l'eau et l'huile. Ici, de nouveau la provenance est diverse: soit naturelle, synthétique ou animale et rien n'est précisé...
  • Sucrose stearate et Glyceryl caprate - Agents émollients qui adoucissent la peau et émulsifiants permettant donc de mélanger les phases aqueuses et huileuses de la crème.
  • Prunus Armeniaca Kernel Oil - Huile végétale d'abricot en minuscule quantité et qui, je pense, ne sert pas à grand chose en terme de soin du coup
  • Dipalmitoyl Hydroxyproline - Agent antistatique (empêche les poils de se dresser. WTF dans un soin CDY?)
  • Cetearyl Glucoside - Émulsifiant et tensioactif
  • p-Anisic Acid - Agent masquant les odeurs.
  • Xanthan Gum - Agent émulsifiant et gélifiant qui stabilise aussi l'émulsion.
  • Citrus Aurantium Dulcis Peel Extract - Extrait d'écorce d'orange douce. C'est un liant, un stabilisateur d'émulsion, un agent de contrôle de la viscosité et aussi un agent d'entretien de la peau.
  • Tocopherol - Il s'agit d'un antioxydant d'origine chimique, aussi connu sous le nom de vitamine E
  • Helianthus Annuus Seed Oil - Huile de graine de tournesol: émollient et hydratant mais il s'agit aussi d'un agent qui peut masquer certaines odeurs et arômes dans un produit.
  • Sodium Phytate - Conservateur qui peut être d'origine synthétique ou végétale.
  • Alcohol - Solvant d'origine synthétique ou végétale, c'est un agent antimicrobien, astringent et antimousse.
  • Sodium Hyaluronate - Agent humectant destiné à conserver la teneur en eau du produit dans son emballage et sur la peau.
  • Potassium Sorbate - Conservateur d'origine diverse...
  • Palmitic Acid - Acide gras servant d'émollient, d'émulsifiant et même de nettoyant (!).
  • Lactic Acid - Acide lactique qui peut être d'origine animale, végétale ou synthétique, il est utilisé pour réguler le pH du produit et faire en sorte qu'il ne soit pas trop acide ou basique pour la peau (qui a un pH de 7).
  • Sodium Hydroxide - Régulateur de pH également, d'origine synthétique.

Cette crème contient énormément de composants et beaucoup de composants inutiles. Que vous soyez en recherche d'un produit naturel ou tout simplement d'un produit efficace, passez votre chemin, ce produit ne vous comblera pas. 

Pour ma part, je ne l'ai même pas terminé, le petit embout s'étant fendu et la crème ne me convenant pas vraiment... Je vais donc me renseigner pour les ingrédients à mettre dans un cdy fait maison simple, efficace et sans danger pour cette zone si fragile. 

Et vous, quel est votre soin contour des yeux?

26 août 2013

Le naturel dans les cosmétiques: mon côté psychorigide s'accentue

Après vous avoir parlé du bio en général, j'ai décidé de le faire plus particulièrement sur les cosmétiques car c'est un domaine qui me touche beaucoup plus pour le moment vu que je vis toujours chez mon père (ah c'te honte!) Bref. 

Je vous avais aussi parlé de mon côté psychorigide envers certaines marques de cosmétiques que je ne pouvais plus supporter. Et mon intolérance s'aggrave avec le temps et mes lectures sur les cosmétiques. Je me radicalise et je prends ce mot fort à dessein. On ne parle pas encore d'Hitler (ah tiens, le point Godwin est déjà atteint) mais ça ne saurait tarder.

Depuis l'ouverture de ce blog, je l'ai déjà dit mais je me répète, j'ai beaucoup lu sur les marques que j'utilisais avant, leurs produits, leurs promesses, leurs mensonges. Et ça m'a quand même dégoûtée tout ce greenwashing et ça me dégoûte encore. On ne peut vraiment se fier à aucune marque, il faut décortiquer ce qu'on lit, être vigilant constamment. Enfin presque. Parce qu'il y a quand même des jours où t'es pas une super-héroïne en plus d'être une maman, une épouse, une amie, une enseignante, une comptable, une employée de banque, une femme d'ouvrage ou que sais-je d'autre. Il y a des jours où ça me fatigue, où je regrette mon ignorance d'antan et où je me complaisais à sentir les gels douche et les crèmes corps et à choisir celle avec le plus joli packaging. 

Mais ce temps est révolu. J'ai grandi, je me suis instruite et ce genre de produit ne m'intéresse plus. Je m'en désintéresse totalement, mon premier réflexe étant désormais de chercher les indications INCI au lieu d'ouvrir la bouteille, suspicieuse envers la composition. Ça gâche du plaisir, j'en conviens. Mais j'ai la conscience tranquille. Je ne peux pas tout contrôler mais choisir chez qui je dépense mes précieux deniers d'étudiante bien. En fait, c'est même pire que ça: j'ai un pincement au coeur quand je vois tous ces produits de grandes surfaces achetés ou ceux en parfumerie qui valent même pas la moitié de leur prix de vente... Les pigeons de la farce, mesdames mesdemoiselles messieurs, c'est nous, qu'on se le dise. Les grandes firmes nous entubent comme leur crème et se battent la paupière avec une patte d'éléphant de notre santé et de la planète. 

Source de l'image


Je ne recherche pas du bio à tout prix non plus. Ni du local à 100%. Il faut rester réaliste: mon huile de yangu, elle ne vient pas de France mais bien du Kenya car c'est là-bas que pousse cette plante. Mais j'essaie dans la mesure de mes moyens d'acheter à des entreprises françaises ou belges. Je recherche plutôt le naturel, le sain et le moins toxique possible en réalité.

Là où je suis le plus extrême, c'est que la plupart des produits chimiques me dégoûtent carrément. J'ai arrêté de lire des articles sur tel ou tel produit hyper-méga-trop-cool-tu-verras-c'est-magique par des filles qui sont persuadées que ces produits sont réellement excellents et sans danger. Après, c'est mon avis, mon ressenti personnel et je ne juge en aucun cas ces filles car certaines se fichent bien de savoir ce qu'il y a dans leurs produits. C'est plutôt là que ça me fait un peu de la peine car les produits simples au naturel, il n'y a rien de plus efficace sur moi jusqu'à présent. Et j'ai même peur de commenter parfois quand l'une ou l'autre demande des conseils car j'aurai l'impression de faire de la propagande pour du naturel, de les forcer à tester cette huile végétale ou cette huile essentielle parce qu'elle fonctionne mieux que toutes ces pâtes cicatrisantes chimiques trouvées en pharmacie... Donc, 95% du temps, je m'abstiens sinon je sais que je vais m'enflammer et mon enthousiasme va passer pour de la pub'. 

Enfin, c'est dans ce genre de réflexions-là que j'ai le plus besoin de savoir ce que VOUS, vous pensez. Je me suis rendue compte que je connaissais peu mon lectorat: 50% provient d'hellocoton et le reste des moteurs de recherche ou des liens depuis d'autres blogs. Que pensez-vous de tout cela? Et du blog? Avez-vous des souhaits particuliers concernant des articles? Des fois, j'hésite à faire plus de cosméto maison ou parler de tel ou tel produit. Vous aimez les DIY? Ou vous préférez les revues sur les cosmétiques clean ou bio que je teste? 

La parole est à vous chères lectrices... ♥

17 août 2013

Ces produits que tout le monde adore et qui ne m'ont pas convaincue #2 Le ressort épilator

Haha non, c'est bien le ressort épilateur et non épilator mais j'avais envie de changer le nom. Ça rend mieux pourtant, non?  Enfin soit. Après la BB cream So bio Etic, c'est au tour de ce petit objet d'être au centre de ma non conviction des produits que tout le monde a l'air d'aduler. Il y a celui de la marque Epil Spring qui te coûte un rein pour un petit ressort métallique et puis il y a son homologue vendu sur eBay US à 1$ pour lequel j'ai craqué (hé pas folle la guêpe).



Le premier bémol a déjà été énoncé par plusieurs blogueuses: question précision, c'est râpé. Se faire les sourcils avec cet outil relève du gag et vous transformera en nana impatiente au bout de quelques essais. Il est donc limité à celles qui ont du duvet sur la lèvre supérieure ou sur le menton. Ou même sur les jambes si vous avez pas mal de temps à tuer et que vous ne disposez pas d'un épilateur électrique. (C'est une blague, ne perdez pas votre temps à ça bien sûr!) Cela dit, même sur la lèvre supérieure, la précision, c'est pas toujours son fort: quand vous voulez enlever 3-4 poils indésirables car ils sont un peu trop foncés, il décide de choper les 3 d'à côté qui sont tout à fait camouflés parmi le léger duvet du visage.

Le deuxième bémol a été une question que j'ai pas mal posée en commentaire quand je lisais ces articles: je voulais avoir des impressions sur la repousse car j'avais peur que le ressort ne coupe le poil s'il ne pouvait pas l'arracher complètement. J'ai eu peu de réponses à mes questions mais quand je l'ai testé, je l'ai directement eue: il arrache les poils mais pas la racine. Donc l'effet repousse-qui-pique, c'est pas le top côté féminité quand même. 

Enfin, je peux regrouper deux derniers inconvénients dans ce dernier qui formera un petit mix. Pour moi qui ai l'habitude de m'épiler la lèvre supérieure à la cire, ce ressort épilateur est une perte de temps et un gain de douleur. Car oui, ça fait mal quand même, il essaie de vous arracher des poils après tout. A la cire, c'est rapide, net et précis. Et on a mal qu'une seule fois. 

& vous ce ressort épilator, vous en avez pensé quoi?
L'avez-vous adopté ou rangé dans le tiroir? 


13 août 2013

Mes petites astuces pour bien utiliser le Cellu-cup

Coucou les filles! Nous reparlons capitons et cuissots aujourd'hui avec le fameux Cellu cup dont je vous ai tant parlé et qui vous a drôlement intéressées d'après le nombre de visites que je reçois sur cet article. n_n 

Au fil des discussions et des articles que je lis, je me rends compte que certaines personnes éprouvent quelques difficultés à apprivoiser l'engin. Donc je me suis dit "pourquoi pas écrire un petit billet avec la façon dont moi, je l'utilise?". Après autant de temps, j'en suis toujours aussi contente, le silicone n'a pas bougé, ma flemme non plus. Mais je me suis bougé le popotin pour reprendre ces séances hebdomadaires de massage. Allez hop, au boulot!


1. Le Cellu Cup se décolle trop vite, je n'arrive pas à bien masser mes cuisses

Le secret du Cellu Cup en fait, c'est de prendre le temps, du temps pour soi. Tout simplement. Il faut bien huiler la peau (du coup, l'huile AZ peut revenir chère à force, prenez-en une autre qui nourrit aussi comme le coco ou de macadamia qui sera bien utile contre les vergetures aussi) et prendre son temps pour pincer avec justesse le Cellu Cup, l'appliquer sur la peau et faire des lignes horizontales et verticales. Les deux erreurs de débutantes que je faisais il y a quelques mois étaient de 1) me dépêcher pour faire le plus de mouvements possibles et 2) passer le Cellu Cup en tirant légèrement dessus pour aspirer le plus possible ma peau. Labourer mes cuisses quoi.
Alors qu'en fait, il faut y aller doucement et si vous appuyez légèrement sur l'engin pendant le massage au lieu de tirer dessus, il ne se décollera pas 9 fois sur 10.


2. Je n'arrive pas à masser mes fesses

Pour me masser avec le Cellu Cup, je commence par m'enduire d'huile et je masse une première fois avec mes mains, histoire de nourrir la peau. Ensuite, une deuxième couche une fois que ma peau l'a absorbée (cette goulaffe!) pour masser et travailler les capitons.  Pour me masser les jambes, je le fais souvent debout ou assise sur le drap de bain, après la douche. Mais pour la zone des fesses, c'est beaucoup plus facile debout qu'assise (fatalement :3 ). Donc debout avec une jambe en angle droit et je commence par le haut des cuisses pour remonter jusqu'aux fesses. Et là, je travaille le haut des cuisses en même temps que les fesses avec des mouvements circulaires et verticaux (pas horizontaux, j'ai perdu patience n_n).

Ma position est la même que celle de la madame sur la démo sauf que moi, pour l'arrière de la cuisse, je me couche sur la jambe pour regarder ce que je fais. Ensuite, je me redresse pour remonter de la cuisse jusqu'à la fesse avec des mouvements verticaux et circulaires.

3. Ouille, ça tire! Que faire?

Si ça tire et et que ça vous fait mal, il y a deux possibilités d'après moi: soit vous avez mis trop peu d'huile donc le Cellu Cup glisse mal sur la peau, soit vous avez trop pincé l'engin. Au début, on veut tout tout de suite, c'est normal. Donc vous pincez au max pour travailler très (trop) en profondeur. Mais il faut bien se rendre compte que chaque peau, chaque cellulite ont leurs particularités et que si vous vous faites souffrir à trop pincer le Cellu Cup, ça ne fera que vous en dégoûter au fil des utilisations et il finira au placard. Et les capitons sur vos cuisses.


Dernière astuce: si vous n'avez pas encore le Cellu Cup, vous pouvez l'obtenir ici à -50% avec le code AOUT, soit à 9,50€ au lieu de 19€. Il est valable sur toute la commande jusque vendredi 16 août au soir alors profitez-en!

Quelles sont vos astuces pour manier le Cellu Cup?

8 août 2013

Mascaras Bo.Ho vs. UNE : La battle pour des yeux de biche !

Coucou les filles! Ce matin, je me sens d'humeur à parler mascara alors mascara ce sera. (Ouah, t'as vu comme elle dirige? Pour qui elle se prend? O_ô)

Hem hem n_n 

Cet été, depuis les vacances, le maquillage de tous les jours consiste en 3 choses:
  • anti-cerne (et/ou BB crème)
  • mascara
  • crayon khôl
Quand on ne met que ces trois choses, on attend d'elles qu'elles soient vraiment bien. On a déjà parlé anti-cernes et correcteurs ici et et de crayons ici et . Du coup, c'est au tour des mascaras. 

Je n'en mets pas depuis très longtemps car je porte des binocles. Et il fut un temps où mes cils mascaratés collaient aux verres alors glamour bonjour... Mais ça, c'était avec mon ancienne paire. Avec la nouvelle, la bleue, la toute belle, je n'ai visiblement plus ce problème. Du coup, après avoir fini mon pauvre petit mini riquiqui mascara Tarte Cosmetic de la palette True Blood, je me suis penchée sur l'achat d'un nouveau mascara. Un vrai.



Ayant lu beaucoup de bien du maquillage Bo.Ho en règle générale et même sur le mascara, je l'ai commandé sur Ayanature avec d'autres petites choses. Et puis, par après, je suis tombée sur le UNE en promo à l'Innovation à -50%. Me voilà donc avec deux mascaras. Mais lequel préféré-je? C'est ce que nous allons voir: place au comparatif!


Je préfère donc largement le UNE pour son rendu plus naturel et évitant les paquets. Avec le Bo.Ho, si j'applique du mascara à la va-vite, j'obtiens 13 paquets de cils comme sur la première image alors bonjour le regard étonné !

Avez-vous testé ces deux mascaras? Lequel est votre préféré?

*Cet article a été sélectionné par hellocoton dans la catégorie beauté du 8 août 2013*

24 juillet 2013

Le bio, un mode de vie particulier ou juste de la poudre aux yeux?

Cela fait plusieurs semaines que cette réflexion me trotte dans la tête. Et plus j'y pense, plus je me dis que je devrais coucher ces pensées par écrit.

Voyez-vous, j'habite dans l'une des 5 plus grandes villes de Belgique, la première de la Wallonie si je ne m'abuse. Et le bio, pour un citadin, j'ai souvent remarqué que c'était plus pour faire bon chic bon genre (Regardez, je mange bio, je m'habille équitable et je bois du pipi de chat parce que c'est bon pour la santé. Je caricature bien sûr.) que pour montrer sa volonté de participer à une agriculture meilleure, et souvent locale. Parce qu'on est bien d'accord, des fraises bio qui viennent d'Israël, ça perd un peu tout son sens côté impact écologique.

Et quand je suis partie en vacances en Provence avec ChériChibi, j'ai remarqué que dans le petit village où nous étions, chez mon oncle, on mangeait bio. Et là-bas, c'est un peu la norme. On fait les marchés des villages voisins, on achète son pain au boulanger-artisan du marché, idem pour les fruits et légumes (qui sont teeeeeeellement meilleurs!), on achète sa viande chez le boucher-charcutier du village et on va une fois par mois au Super U (à une trentaine de kilomètres de là) pour ce qu'on ne peut acheter à l'épicier du coin. Et on consomme local sans en faire tout un foin. Évidemment, ce doit être plus facile en Provence où le climat permet de faire pousser pas mal de produits très demandés dans le reste de la France, comme partout en Méditerranée. Mais quand même. Là-bas, le bio, c'est simple, naturel et sans chichi.

Marché de Cucuron autour du bassin du village dans le sud de la France.

Alors qu'ici, mais le bio ma pauv' 'tite dame! C'est enrobé de pub', de mille fioritures, mis en avant comme un label exceptionnel. C'est vendu dans des petits supermarchés spécialisés ou des petites boutiques. Et ça te coûte 3 fois le prix normal. Du coup, le bio, c'est surtout réservé aux riches bobos dont j'ai parlé ci-dessus et pas tellement pour le citoyen lambda qui a envie de faire des efforts mais qui est freiné par cette image du bio et du prix exorbitant des produits.



C'est vrai, on peut trouver certains produits bio dans nos supermarchés traditionnels. Mais à mes yeux, ça perd clairement de son charme et de son authenticité, surtout quand on sait la pression exercée sur les petits producteurs... Et là, je repense à la Provence et aux marchés avec les étals d'olives. Slurp. Pardon, je m'égare. Les produits bios et frais en supermarchés ma foi pourquoi pas si les producteurs locaux (souvent petits) sont respectés et non pressés comme des citrons pour avoir la quantité de marchandises réclamée par les grandes surfaces... En tout cas, c'est déjà un premier pas pour lutter contre les multinationales type Chiquita...

Quand je pense au bio à Liège ou à l'alimentation qui se veut saine, je pense à Exki, la chaîne d'alimentation qui travaille au maximum avec des producteurs de leur région, au supermarché bio auquel je pense depuis le début de l'écriture de cet article et aussi à un autre nouveau resto qui propose de la cuisine bio gastronomique. Alors là, c'est un peu le pompom. Apparemment, l'alimentation bio, ce n'est effectivement pas pour n'importe qui. Ne faudrait-il pas la démocratiser au lieu d'en faire un Saint Graal inaccessible, renforçant l'image du "Le bio, c'est pas pour moi, regarde, c'est de la gastronomie. Allez viens, on va au Quick." ?

Bref, tout ça pour me demander: si je veux du bio authentique, simple et vrai, vais-je devoir troquer ma vie de citadine contre un petit village reclus? 

21 juillet 2013

Les soins solaire bio Lovea, qu'est-ce qui change par rapport aux produits classiques?

... À part le coût et le trou dans le portefeuille bien entendu. Et bien, c'est ce dont nous allons parler aujourd'hui.

Depuis environ 21 ans, chaque fois que je m'expose au soleil, je suis obligée de me protéger. Ma peau est entre le type 2 et le type 3. Je suis brune, la peau claire et les yeux clairs, sujette aux coups de soleil. Aussi loin que je me souvienne, on utilisait les soins solaires Nivea à la maison. Indice 30 et 20 vers la fin des vacances quand on avait l'occasion de partir.

Depuis que j'ai ouvert ce blog, j'ai commencé à m'orienter petit à petit de plus en plus exclusivement vers le naturel, pas forcément bio mais vers des produits que je pense sain pour mon corps et moins ou pas nocifs pour l'environnement. 


 Cette année, lorsque j'ai cherché vers quel soin solaire j'allais me diriger, j'ai naturellement pensé "un soin solaire bio" mais sans savoir réellement quels dégâts pouvaient causer les soins solaires classiques. Et plutôt que de m'attarder sur ces fameux dégâts (que vous pouvez quand même retrouver dans cet article ou dans cet Envoyé Spécial datant de 2009 ), j'ai décidé de voir le côté positif de la chose et de dire ce que m'a apporté le soin solaire Lovea bio 50 (version "kids" rappelons-le, Mickey a joué un rôle très important et m'a protégée vaillamment du vilain soleil).

Une protection concluante tout au long de mes vacances (une semaine exposée à différentes heures de la journée entre 9h à 20h) sur le corps et sur le visage. 
Une hydratation continue durant la durée de la protection
Une protection solaire bio sans nanoparticule
Une conscience tranquille quant à la compo que voici:
Dicaprylyl carbonate, caprylic/capric, triglyceride, titanium dioxide, argania spinosa oil**, stearic acid, aluminium hydroxide, polyglyceryl-3 diisostearate, oleyl alcohol, zanthoxylum alatum extract.
** Ingrédients issus de l'Agriculture Biologique
100% du total des ingrédients sont d’origine naturelle
11% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique
Déjà, on peut voir que cette crème contient très peu d'ingrédients contrairement aux crèmes classiques et donc, il est plus facile de déterminer ce qu'elle contient:

  • Dicaprylyl carbonate - De l'huile d'ester, celle qui compose la phase huileuse de l'émulsion pour créer la crème. D'après la recherche INCI sur la vérité sur les cosmétiques, elle est d'origine chimique mais Lovea la présente comme étant d'origine naturelle et il est possible d'en trouver sur Aroma-Zone d'origine végétale. L'information se vérifie aussi via L'Observatoire des cosmétiques qui indique que l'origine peut être végétale ou synthétique. 
  • caprylic/capric triglyceride - A nouveau de l'huile d'ester mais d'origine végétale cette fois.
  • titanium dioxide - le filtre minéral qui protège la peau des rayons UV, le dioxyde de titane
  • argania spinosa oil - de l'huile d'argan
  • stearic acid - l'émulsifiant qui va permettre la jonction entre l'agent huileux et l'agent aqueux de la formule afin de créer une crème
  • aluminium hydroxide - agent stabilisant et émulsifiant comme le précédent
  • polyglyceryl-3 diisostearate - idem que le précédent: c'est un émulsifiant
  • oleyl alcohol - C'est à la fois un émulsifiant et un produit de soin qui va adoucir la peau
  • zanthoxylum alatum extract - Extrait de Zanthoxylum (une plante asiatique) qui a pour fonction d'apaiser la peau et de diminuer son inconfort ainsi que de l'entretenir. 
 J'ai pris en capture d'écran la recherche INCI de la crème et nous pouvons voir que tous les ingrédients obtiennent entre 2 et 3 smileys , ce qui est bon signe.

Cliquez sur l'image pour agrandir

En comparaison, voici l'analyse INCI de la composition du spray soin protecteur SPF 50+ La Roche Posay  qui a obtenu un Beauté test award l'an dernier :

Cliquez ici pour agrandir l'image
Ce n'est donc guère glorieux... La qualité des composants est très variable (fiez-vous aux smileys). Je n'ai pas trouvé le polyacrylate-3 alors je l'ai remplacé par le -1 dans cette recherche... Voici donc les différences majeures en termes de composition entre un soin solaire bio et un soin classique vendu en pharmacie. Les dégâts causés par ces substances sont multiples et d'autres blogueuses en ont parlé avant moi. Si cela vous intéresse, vous pouvez lire l'article de Fanny ou même lire les liens que je vous ai mis plus haut. L'Envoyé Spécial est particlièrement instructif. Mais revenons à nos moutons et parlons de cette crème solaire Bio voulez-vous? 

Côté efficacité, comme je l'ai dit plus haut, j'ai été très bien protégée du soleil du sud de la France pendant une semaine avec la crème solaire Lovea, je n'ai pas eu de coup de soleil. Mon visage l'a également très bien supportée, ne m'a pas fait de misère pendant l'utilisation, ouf! L'application se fait facilement grâce au format spray. Sans ça, l'étalement aurait été plus ardu je pense. Une fois pschiité, le produit dégage une douce odeur de lavande très agréable  et ma peau absorbe la crème sans trop faire la difficile après un petit moment.

Ce que j'ai apprécié, c'est de pouvoir me dire "ah, j'irais bien me baigner maintenant!" et de mettre la crème solaire juste avant d'y aller. Les filtres minéraux agissent directement car ils ne pénètrent pas la peau. Avec un soin classique, il faut s'y prendre au moins 30 minutes à l'avance selon le produit, ce qui signifie tout planifier, y compris les moments de détente et de plaisir. Et ça, c'est incompatible avec l'idée que je me fais des vacances :-)

Deux petits bémols cependant à mes yeux: 1/ les minces traces blanches qu'elle laisse. En fait, le filtre minéral est blanc et comme il ne pénètre pas la peau à l'inverse des filtres chimiques, cela se voit et j'avais la peau blanche durant l'exposition, ce qui ne m'a pas empêchée de bronzer quand même. 2/ la petite contenance. Pour une semaine et pour une personne, 100ml c'est parfait mais si je partais plus longtemps ou si ChériChibi m'en avait chipé, un plus grand flacon aurait été le bienvenu et il n'y en avait aucun dans le rayon.

En résumé, je suis extrêmement contente de ce soin solaire et j'en rachèterai l'an prochain ou tenterai un autre soin bio aux filtres minéraux sans nanoparticule. Merci Lovea !

Son prix: 14,95€/100ml chez Di.

Et vous, quels ont été vos soins solaires cet été?

15 juillet 2013

L'HV de yangu, une huile qui gagne à être (re)connue

Hello les filles! Me revoici de vacances, gonflée à bloc d'énergie pour vous parler d'une huile végétale que j'affectionne tout particulièrement: celle de yangu.

Quand j'ai fait quelques recherches sur les huiles végétales adaptées aux peaux mixtes à grasses, je suis tombée (ouille) quasiment toujours sur les classiques: noisette - nigelle - jojoba - macadamia - melon et presque jamais sur celle de yangu. Pourtant, elle est tout aussi à sa place que l'HV de noisette dans mon petit coeur .


L'huile végétale de Yangu provient des fruits du Calendodrum capense, arbre africain largement répandu sur la partie sud de ce continent où il peut atteindre plus de 20 mètres de haut à l'état sauvage.Celle-ci provient du Kenya.
Je savais que l'huile de yangu était sébo-régulatrice car j'en avais déjà acheté par le passé mais va savoir pourquoi, elle ne m'avait pas laissé un souvenir incroyable. J'ai du en faire une crème ou un truc du style qui m'a peut-être convenu mais sans plus. Et puis lors de ma dernière commande AZ, j'ai voulu la reprendre pour lui relaisser une chance et je dois dire que j'ai bien fait. Elle mérite qu'on parle d'elle autant pour la peau que pour les cheveux. Voyons voir ce qu'elle a dans le ventre:

Soin de la peau

Propriétés
  • Séborégulatrice et matifiante
  • Très bonne pénétration : pénètre vite dans la peau et ne laisse pas de film gras
  • Protection contre les rayons ultra-violets
  • Nourrissante et équilibrante
Indications
  • Peaux mixtes et grasses
  • Peaux à imperfections (acné...)
En plus, sachez que ChériChibi l'utilise en lieu et place de son après-rasage. Quelques gouttes et hop, la peau est toute douce. Elle parvient à contenter tout le monde, si ça c'est pas merveilleux. n_n

Soin du cheveu

Propriétés
  • Nourrit et protège les cheveux
  • Protection des couleurs capillaires soumises aux expositions solaires
  • Discipline les cheveux bouclés

Indications
  • Soins des cheveux abimés et colorés
  • Cheveux frisés et crépus, "Afros"
  • Cheveux secs, abimés, dévitalisés 
  • Cheveux indisciplinés
Source: Aroma-Zone

Alors, elle n'est pas parfaite cette huile? Encore plus pour l'été vu la protection vis-à-vis des UV même si je n'ai pas fait l'impasse sur le soin solaire, loin de là. Je l'utilise sur mes cheveux et ma peau et tous les deux s'en portent très bien. Elle n'a pas encore fait boucler mes cheveux lisses et même si elle y parvenait, je ne l'aimerais que davantage ♥_♥  Elle aide à les discipliner, j'ai moins de frisottis après le séchage au sèche-cheveux et les longueurs sont toutes douces...

Sur le visage, je l'utilise comme l'HV de noisette combinée avec l'HE de bois de rose et celle de lavande fine. Impec', mes imperfections diminuent comme vous avez pu le voir dans l'article sur le premier bilan après deux mois de soins naturels pour retrouver un teint frais et uni.


Où la trouver? Sur Aroma-Zone pour 6,90€/100 ml (ou 1,25€ pour un berlingot de 10ml).

Connaissiez-vous cette huile végétale? L'utilisez-vous? 

*Cet article a été sélectionné par hellocoton dans la catégorie beauté du 16 juillet 2013*

    7 juillet 2013

    DIY | Kumihimo, le bracelet plus facile à faire qu'à prononcer

    Bonjour à toutes et à tous! Aujourd'hui, on reparle créations et bracelets avec un tutoriel pour réaliser un bracelet beaucoup plus simple qu'un bracelet brésilien appelé Kumihimo. Allez répète après moi: Ku-mi-hi-mo. Voiiilà, tu y es. C'est en réalité une technique de tressage japonaise que vous avez sûrement déjà observée sur vos cordons de pulls à capuche (Les ronds, tu vois? Les cordons bien entendu, pas le pull).

    Nous allons donc voir comment procéder pour réaliser ce bracelet:


    Le matériel

    Pour faire votre bracelet, il vous faudra 2 choses:
    1. Du fil : 4x2 brins d'environ 60cm, 2 couleurs. ici, j'ai choisi l'écru et le corail de la marque Catania vendue chez Veritas à 2,50€ la pelote de 50g.
    2. Un disque en carton avec des encoches
    Pour faire le disque, rien de plus simple: téléchargez cette image de disque et imprimez-la. Ensuite, collez-la sur du carton (j'ai utilisé le carton d'un bloc de feuilles) et découpez la forme aux ciseaux. Faites les encoches aux endroits prévus. Pour le centre, j'ai pris un cutter et, avec précaution, j'ai découpé le petit rond. 


    Débuter le bracelet



    Tout d'abord, faites un noeud avec les 8 fils et passez-le par le trou central du disque. Disposez les fils comme ceci:



    Les trois étapes qui suivent seront toujours les mêmes, peu importe le motif de Kumihimo à 8 fils que vous ferez: left up, right down, turn.
    Autrement dit, le fil gauche de la partie inférieure passe sur la partie supérieure du disque, celui de droite de la partie supérieure descend et enfin, le disque tourne d'1/4 de tour dans le sens des aiguilles d'une montre ou le contraire, peu importe.

    En images, ça donne ceci:



    Répétez le mouvement aussi souvent que nécessaire jusqu'à obtenir un bracelet assez long pour faire le tour de votre poignet. Terminez par un noeud et nouez-le à votre bras.


    Un cœur gros comme CA pour mes lecteurs ♥

    Astuce: mettez votre pouce sur le rond central pour maintenir le bracelet dans la partie inférieure et bien veiller à tendre les fils lorsqu'ils changent d'encoche. Le bracelet sera plus régulier.

      À vos fils ☼ 


    *Cet article a été sélectionné par hellocoton dans la catégorie créa-déco du 8 juillet 2013*




    2 juillet 2013

    [Peau nette] Premier bilan après 2 mois

    Cela fait bientôt deux mois que je me suis lancé le défi de prendre assez soin de ma peau pour que je puisse me passer de fond de teint dans la vie quotidienne. J'ai changé et adapté ma routine, je vous ai présenté une huile essentielle qui est... essentielle justement à ma peau pour se reconstruire. Et aujourd'hui, après presque deux mois, j'en suis où? 

    A vrai dire, après deux mois de soin et d'attention j'ai toujours des boutons. Je ne peux pas m'empêcher de tripoter ma peau, à la recherche de la moindre imperfection et comme elles sont nombreuses, je vous laisse imaginer son état certains jours... Mais je commence à me forcer d'éviter d'y toucher. C'est pas facile mais on (surtout moi) essaie. Il y a eu aussi la période des examens qui a été très bof pour ma peau. 

    Mais aujourd'hui, malgré des imperfections encore existantes, voilà ce que ça donne sur les joues: 

    Je suis assez contente et je sais qu'il va falloir être patiente pour ravoir un teint lumineux et unifié. En regardant la date des photos, je me suis dit "ah ouais quand même". Je n'avais pas réalisé que l'état de ma peau s'était pas mal amélioré en moins de deux mois (je n'ai pas pensé à prendre de photo dès le début de cette rubrique...). Je m'arme donc de patience et de quelques nouveautés dans ma routine comme l'HE de lavande fine ou l'HV de yangu.

    Depuis le mois de mai, j'ai essayé plusieurs produits et certains se sont avérés être des perles et d'autres des vraies daubes:


    Vous connaissez déjà la plupart des produits qui m'ont convenus. J'ai juste remplacé l'huile de noisette par celle de yangu pour l'hydratation et celle de jojoba me sert pour le démaquillage quand je dois enlever un make up chargé et foncé. L'HE de lavande m'aide à atténuer les boutons qui menacent de pointer le bout de leur nez. J'essaie de moins tripoter ma peau et d'utiliser ce produit n_n

    En ce qui concerne les soins qui ne m'ont pas convenus, il y a l'HE de tea tree dont je vous ai déjà parlé dans l'article sur celle de bois de rose mais aussi le roll on à la rose musquée qui m'a donné plus d'imperfections en plus de cicatriser celles déjà existantes. Du coup, je préfère utiliser l'HE pure. Le fluide unifiant éclat du teint m'a aussi filé une ribambelle de points noirs et ne me l'unifiait pas du tout. J'ai donc arrêté de les utiliser.

    Finalement cet été, malgré mes imperfections, je pense laisser de côté le fond de teint et utiliser le crème solaire bio 50+ Lovea sous l'anticerne. Ma peau pourra respirer et j'espère que ça accélérera le processus d'unification. Ce sera déjà un premier pas vers une habitude que je veux prendre plus tard, à savoir ne plus en mettre du tout. 

    & vous, côté make up l'été, ça se passe comment? 

    27 juin 2013

    [Le cas des crayons eyeliners #2] 5 marques et 9 crayons au banc d'essai


    Voici enfin la seconde partie de l'article sur les crayons eyeliners. Mieux vaut tard que jamais je sais. Les revues étaient faites, les photos aussi mais je devais faire mon top 3, chose qui n'a pas été si facile qu'on le pense. Petit flashback de la 1ère partie ici et let's go pour la seconde ainsi (c'est pour ça qu'on est là, pas vrai?):

    Catrice - Khôl Kajal - 1,99€ - disponible chez Kruidvat


    Comme la plupart des crayons liners testés ici, j'ai choisi une teinte dans les tons de brun: 140 Chocowaves
    Celui-ci est facile d'utilisation, facile à tailler et à appliquer. Sa mine est dure mais pas trop et glisse facilement sur la peau. Par contre, il perd en intensité au fil de la journée quand je l'applique avec un fàp...

    Le +: le prix et la mine
    Le -: le combo avec un fàp est moyen, sauf si on fait une retouche pendant la journée

    Note: 3,5/5

    Essence - Longlasting eyepencil - 1,59€ - disponible chez Kruidvat


    Le plus fin de tous et celui qui ne se taille pas. Il faut tourner la base pour que la mine grasse monte le long du tube. Il n'est pas transcendant et le fait qu'on ne puisse le tailler ne permet pas de réaliser un trait d'abord fin que l'on pourrait épaissir si on le souhaite.

    Sinon la pigmentation est correcte et il tient toute la journée. Je l'avais aussi pris en brun avec la teinte 02 Hot chocolate.

    Le +: petit prix et pigmentation correcte.
    Le -: il faut ruser et s'armer de patience si l'on désire un trait fin et précis

    Note: 2,5/5

    Gosh - Velvet touch eyeliner (waterproof) - 7,79€ - disponible chez Kruidvat


    Alors lui, j'avoue que si j'avais vu son prix dans le rayon, je ne l'aurai pas acheté. Mais les rayons make up chez Kruidvat sont tous mélangés et je n'ai pas fait gaffe aux étiquettes de prix. J'ai tiré des yeux ronds quand j'ai vu son prix sur le ticket de caisse mais soit, c'était trop tard, je l'avais. 

    ...Et je ne le regrette pas du tout. Il est très chouette. Facile d'application, ne bave pas, ne s'effrite pas, beau noir intense et le trait peut être très fin même sans avoir taillé le crayon. Il glisse et dessine un trait aussi très facilement sur un fàp et tient toute la journée. Le côté gras et un peu de la mine ne me plaît pas trop mais il permet de bien dessiner le trait dans les "plis" de la paupière près des cils.

    Le +: à peu près tout ♥
    Le -: le prix (mais c'est à nuancer car j'ai voulu faire un article sur des crayons à petits prix après tout...)

    Note: 4/5


    Le top 3



    Après maints tests sur plusieurs semaines, je peux enfin dire que le top 3 est composé des trois crayons que j'utilise le plus dans le tas (logique, nan?). Et voici donc les résultats:

    Number one: les Park Avenue - Vraiment une très belle surprise rapport qualité/prix.
    Number two: Gosh - qui est seulement 2ème rapport au prix et au fait que je voulais faire un article sur des crayons pas trop chers mais si vous voulez un excellent crayon, je vous le conseille vivement.
    Number three: Catrice - La marque se débrouille pas mal du tout, j'utilise plus ce crayon que le crayon Avril et je suis bien incapable de dire pourquoi parce qu'ils ont la même note chacun n_n 

    Et vous, quel est votre top 3 des crayons liners?







     N'oubliez pas: il y a deux lots à remporter pour le concours des 300 abonnées -> c'est ici que ça se passe.

    18 juin 2013

    [DIY] Un gommage du cuir chevelu aux perles de jojoba

    Il y a quelques mois, j'ai découvert le gommage du cuir chevelu. Et j'ai fait "Qué? c'est quoi encore cette connerie marketing?" parce que c'était une marque du commerce qui en vendait. Pas du tout convaincue par l'affaire, j'ai laissé ça de côté jusqu'à tomber sur un article de Pauline qui en proposait d'en faire un maison et qui, dans un autre article parlait des bienfaits du gommage du cuir chevelu

    Pourquoi en faire un soi-même si on peut en trouver des déjà faits dans le commerce me direz-vous? Pour deux raisons: d'abord parce que c'est moins cher et ensuite parce que le gommage du cuir chevelu a pour but de le faire respirer, de virer toutes les cochoncetés accumulées au fil des mois, surtout si vous utilisez encore des shampoings avec des quat ou des silicones. Alors, quitte à ce qu'il soit naturel et n'obstrue pas encore plus les racines de votre chevelure, autant le faire soi-même. 

    Sur cette photo, le gommage contient 2 càc de perles de jojoba. Il y en a beaucoup trop, n'en mettez pas autant!

    Je me suis largement inspirée de la recette de Pauline pour créer la mienne que voici:


    Ingrédients (mélangés dans l'ordre)

    • 3 càs d'huile de ricin
    • 3-4 gouttes d'HE de tea tree (purifiante et fortifiante) 
    • 1 càs d'après shampoing (Karima de la Roulotte à savon pour moi)
    • 1 càc de perles de jojoba

     

    Mode opératoire


    J'ai d'abord étalé la mixture sur mon crâne aux doigts et j'ai massé au fur et à mesure de l'application pendant 10 bonnes minutes. De cette façon, j'étais sûre d'en avoir mis partout partout.
    Après 40 minutes de pose, j'ai rincé mes cheveux à l'eau puis j'ai fait 2 shampoings. Attention: veillez à bien laver partout, dans tous les coins et recoins (y compris derrière les oreilles, les contours du visage, la nuque... où le soin a coulé! Sinon après, vous aurez des cheveux encore poisseux...)
    Autant vous prévenir maintenant: j'ai perdu une très grosse quantité de cheveux morts durant l'expérience, le gommage les enlevant pour permettre la pousse de nouveaux cheveux.
    J'ai terminé par un AS et j'ai rincé à l'eau fraiche.

    Résultat: des cheveux tout légers, propres, brillants et doux! J'avais des petits boutons et des mini croûtes sur le cuir chevelu (mmh glamour ;-) mais vous êtes habituées à ce genre de commentaire à présent, ça va) et après le gommage, presque plus rien! Malgré la quantité de cheveux perdus, j'en ai encore beaucoup sur le crâne et je referai  ce gommage sans hésiter même si les perles de jojoba sont un peu galère à évacuer, surtout quand on en met trop. J'espère que les pépins de fraise conviendront mieux à ce type de gommage. 

    Vous pratiquez le gommage du cuir chevelu?

    9 juin 2013

    [Le cas des crayons eyeliners #1 ] 5 marques et 9 crayons au banc d'essai


    Je dois vous avouer quelque chose: je suis radine quand il s'agit de make up. Autant dans les soins, je peux claquer une thune pas possible, autant en maquillage, je cherche toujours la petite perle qui fera du bon boulot pour trois francs six sous.

    Je dépense peu en maquillage, ça doit constituer 20% de mon budget cosmétiques à tout casser. Alors quand je pète une durite et que j'ai un nouveau dada, vous comprenez bien que je n'y vais pas avec le dos de la cuillère. C'est un peu ce qu'il s'est passé l'autre jour...

    Mon nouveau dada, c'est le crayon eyeliner. Oui, j'avais acheté un pinceau 3fées pour en appliquer mais il y a environ trois mois, j'ai vu une copine qui se mettait du crayon sur les yeux en trait de liner et ça avait l'air tellement plus simple! En plus, pas de risque que le liner sèche et s'effrite: c'est un crayon. Du coup, j'ai voulu tester ce produit et j'ai glissé deux crayons eyeliner Avril pour 6€ dans ma dernière commande Ayanature.

    Et puis, quand il a fallu les tailler, ça a été le drame... Voyez-vous j'utilisais ceci:

    le bon vieux taille-crayons de l'école primaire! Donc il a (attendez que je calcule...) au moins 15 ans! Parfait pour tailler les crayons de couleurs, de même que mes khôl et autres n'est-ce pas? FAUX

    Je me suis réellement débattue avec lui pour tailler le crayon noir si bien que la mine cassant sans cesse, j'ai fini par me transformer en Hulk, m'énerver réellement et le casser en deux... de rage. (Voilà voilà... Comment faire fuir son lectorat en 10 leçons? par Chibi)

    Donc lorsque j'ai procédé à ma razzia de crayons liners, j'en ai profité pour racheter un taille-crayons chez Catrice très mignon pour seulement 1,59€. Très pratique avec son petit réservoir, il taille magnifiquement bien tous mes crayons.



    Mais place à la revue! L'article étant très long, j'ai préféré le couper en deux et au bout du second, je conclurai par mon top 3. Les marques dont nous allons parler sont Avril, Essence, Catrice, Gosh et Park Avenue. Pas des marques hyper connues j'en conviens et c'est peut-être là tout l'intérêt de cet article. La découverte, y'a qu'ça d'vrai. Et puis je n'allais pas trouver des crayons à petit prix chez UD, Benefit ou Mac, qu'on se le dise.


     

    Avril - Crayon eyeliner bio - 3€ - disponible sur la boutique Ayanature

    Photo: Ayanature


    J'ai acheté ce crayon en deux teintes: brun et noir. Ces photos proviennent du site Ayanature rapport à l'incident Hulk dont j'ai parlé ci-dessus. D'ailleurs, vous pouvez voir sur la photo le petit crayon tout mini? C'est le rescapé brun.

    Concernant ces crayons, leur mine est dure mais pas trop, cela permet une application précise et en douceur du crayon. Je l'applique en deux fois: un trait fin et léger qui permet de faire le contour-test et lorsque ça me plait, je passe une deuxième couche pour accentuer la couleur. Le noir est plus intense que le brun. Les deux ont une tenue acceptable: vers la fin de la journée, le trait est estompé mais toujours visible.

    Le +: du maquillage bio pour seulement 3€
    Le -: la mine casse facilement dans le taille-crayon

    Note: 3,5/5


    Park Avenue - Kajal/Kôhl - 2,20€ - disponible chez Di



    J'ai été agréablement surprise par la qualité de ces crayons que j'ai achetés en 3 couleurs: bleu, noir et brun. Je voyais la marque plutôt dans le pas cher de qualité très bof et en réalité, ces crayons font bien leur boulot, voire même très bien. Facile d'application par-dessus un (ou plusieurs) fard(s) à paupière posé(s) en premier et il tient jusqu'en fin de journée, sans être estompé. Par contre, appliqué dans la muqueuse, il bave un peu mais c'est vite corrigé une fois que l'on s'en aperçoit. Une très bonne découverte donc.

    Le +: la tenue et la pigmentation
    Le -: le petit côté baveux dans la muqueuse inférieure

    Note: 4/5



    Essence - Stays no matter what (waterproof) - 1,99€ - disponible chez Kruidvat

    Ce crayon est de la taille d'un crayon classique sauf qu'il est en plastique. Grâce à vos bons conseils sur HC, je ne me suis pas faite embobiner par une vendeuse qui me disait qu'il fallait un taille-crayon spécial pour le tailler et je l'ai taillé avec le taille-crayon nouvellement acquis. Seulement, ça a été galère, plutôt musclé et il a fallu que je taille longtemps avant de revoir une mine +/- pointue qui s'est quand même effritée. Donc, j'en suis à 2/3 de la taille après deux utilisations. Voilà voilà... 

    Concernant le crayon en lui-même, j'ai acheté la teinte 02 Stunning brown. Autant continuer cash: il n'est pas génial: il bave, est super gras et pas facile d'application du coup... Il peine à s'accrocher sur un fard à paupière du premier coup, il faut insister et donc ça augmente le risque qu'il s'effrite. Bref, une déception, je n'en rachèterai pas. 

    Si vous avez du temps devant vous à essayer de dompter une petite bête pareille, allez-y mais je doute qu'on ait jamais trop de temps pour se maquiller...

    Le +: euh...
    Le -: faire baver un crayon waterproof, c'est pas la loose, ça quand même?

    Note: 1/5


    Rendez-vous prochainement pour la suite de la revue...
    & vous, avez-vous testé ces crayons (ou d'autres)? Ou préférez-vous l'eyeliner liquide?

    Bisous mes belles ♥