31 mars 2015

Le fantôme de l'Opéra, Gaston Leroux | Alors? Ce sont des salades, pas vrai?!

J'aurai pu vous en parler en vidéo et je le ferai très certainement, mais pour l'heure, j'avais besoin de vous en rendre compte par écrit. Je viens d'achever ma lecture et telle une obsédée, j'ai rallumé mon ordinateur pour pianoter dans Google et rechercher des informations sur cette légende du fantôme de l'Opéra Garnier.

Je l'ai toujours trouvée fascinante et intrigante. Ayant visité l'Opéra il y a quelques années, j'ai sans doute du entendre des bribes de cette légende lors de discours de guide alors que je déambulais, émerveillée dans ce magnifique monument parisien (à chaque fois que je vais à Paris - ou presque - j'y retourne, c'est plus fort que moi).



Et il y a quelques mois, j'achetais l'oeuvre de Gaston Leroux: le fantôme de l'Opéra. Je ne m'y suis lancée que bien plus tard, avec en arrière fond cet attrait pour les légendes mystérieuses et sombres. Il faut savoir quand même que je suis quelqu'un qui adore les côtés sombres des histoires, des personnages, des légendes. Ça me fascine. Ainsi, je ne trouve pas du tout la Danse Macabre de Camille Saint-Saëns lugubre, bien au contraire, je l'adore!

Mais je vais revenir à ce livre de Gaston Leroux sinon je suis partie pour écrire des pages et des pages d'élucubrations. Je viens de terminer ma lecture et je n'ai qu'une envie: me ruer de nouveau dans cet Opéra et me glisser dans les moindres recoins pour voir et revoir les lieux décrits dans l'histoire.



.:. Synopsis et Informations .:.


Auteur: Gaston Leroux
Titre: le Fantôme de l'Opéra
Edition: Le Livre de Poche
343 pages


"Le fantôme de l'Opéra a existé. J'avais été frappé dès l'abord que je commençai à compulser les archives de l'Académie nationale de musique par la coïncidence surprenante des phénomènes attribués au fantôme et du plus mystérieux, du plus fantastique des drames, et je devais bientôt être conduit à cette idée que l'on pourrait peut-être rationnellement expliquer celui-ci par celui-là."

Avec l'art de l'intrigue parfaitement nouée et l'inspiration diabolique qui ont fait le succès de Gaston Leroux, le père de Rouletabille, Le Fantôme de l'Opéra nous entraîne dans une extraordinaire aventure qui nous tient en haleine de la première à la dernière ligne.




.:. Mon avis .:.

Vous l'avez sans doute deviné à mon ton un peu fébrile et mon écriture brouillon: j'ai adoré ce récit ! Il m'a fallu un certain temps pour le lire (pas loin de trois semaines quand même) mais ce n'est pas par manque d'envie, plutôt par manque de temps. A présent, je regrette presque de ne pas l'avoir lu plus tôt alors qu'il était dans ma bibliothèque !

J'ai d'abord aimé l'histoire et les lieux décrits. Le fait que le récit s'inspire d'une légende et qui est soi disant contée comme une histoire vraie, le narrateur se présentant comme un historien. C'est fascinant d'être tenté de croire à la véracité de tout cela, l'auteur citant des personnes pour créditer son récit. Néanmoins, je ne suis pas experte et ces noms me sont inconnus. Je ne peux donc confirmer ses dires. En ce qui concerne les lieux, seuls ceux qui se sont déjà rendus à l'Opéra Garnier comprennent probablement de quoi je parle. Cet Opéra est tout simplement magnifique, splendide, grandiose. Et les décors souterrains, les couloirs sombres, le personnel qui travaille dans l'ombre, les corridors cachés dont le narrateur nous relate l'existence... tout cela contribue à l'ambiance du roman.

Après la légende et les lieux, il y a les personnages ancrés dans leur moeurs et leur époque. L'intrigue se déroule à la fin du XIXe siècle. A cette époque, l'Opéra est fréquenté par la noblesse qui est une clientèle régulière, avec ses loges réservées,... Les personnages sur lesquels Gaston Leroux s'attardent surtout sont ceux de Christine Daaé, une cantatrice candide à la voix pure qui sera mêlée bien assez tôt à la vie du Fantôme, autre personnage fortement développé par l'auteur. Enfin, un autre homme se mêle à a vie de la charmante Christine: Raoul, vicomte de Chagny, frère du comte du même nom. Ces trois personnages collent bien à l'idée que je me fais des gens de l'époque: très distingués, réservés dans leurs émotions, avec un comportement un peu théâtral (sans doute aussi pour les besoins du récits). L'héroïne est ici présentée comme une petite femme fragile et un peu simple, trait de caractère qui m'aurait singulièrement agacée dans un autre cas mais pas ici, bizarrement. Pour les besoins de l'histoire, il était nécessaire qu'elle incarne ce cliché, cette image de la femme de l'époque.
Pour les anxieux du triangle amoureux, ça y ressemble mais de loin. Ça ne correspond pas du tout aux normes agaçantes du triangle amoureux de base en littérature puisqu'un des membres du triangle est on ne peut plus... particulier. Vraiment, ce n'est que maintenant que j'y pense car sur le moment, ce n'est pas le point qui m'a le plus marquée et dérangée.

Le style d'écriture est un peu relevé sans être alourdi de tournures de phrases complexes. Il est captivant et poétique durant la majeure partie de l'oeuvre. En revanche, à quelques endroits de l'intrigue, j'étais un peu confuse dans ma représentation de l'action, je ne savais pas si les personnages déliraient ou s'ils vivaient vraiment ce qui était en train de leur arriver. Si c'est une des intentions de l'auteur, elle est parfaitement remplie! ^_^

Je referme ce livre, encore émerveillée de l'histoire qui s'est déroulée sous mes yeux. Y ai-je trouvé des choses à redire? Eh bien pour l'instant, pas grand chose: juste la confusion lors de certains passages qui sont peut-être dus à ma lecture quelque peu saccadée. J'ai aussi un peu regretté le fait qu'on n'en apprenne pas plus sur le Fantôme avant le dernier chapitre où toutes les infos sont données sur 4-5 pages. Ça ne m'a pas dérangée au fil de ma lecture mais c'est quand même la clef de voûte de l'histoire et ça a été un peu expliqué rapidement.

J'ai donc été véritablement conquise par l'histoire du Fantôme de l'Opéra et une part de moi veut y croire, vraiment. Alors je la laisse faire, ça ne peut faire de mal à personne

Je vous le recommande chaudement ! ♥

6 commentaires:

  1. Le fantôme de l'opéra a été mon film préféré pendant trèèèès longtemps. Je l'ai visionné un nombre incalculable de fois. J'ai aussi lu le livre, un peu après avoir découvert le film. Cela m'a permis de combler les lacunes du film qui, je dois bien le reconnaitre, n'est pas bien réalisé. Mais comme toi je me suis laissée porter par l'histoire. Je voulais y croire de toutes mes forces! Je rêvais d'aller visiter l'opéra Garnier (chose que j'ai faite à moitié lors de mon voyage à Paris). J'ai fait plein de recherches sur cette légende dont, finalement, on ne connait pas la véracité. A-t-il existé ou non? Moi je rêve d'aller dans la loge n°5 pour m'imprégner de sa présence!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fou comme cette histoire est populaire! Je n'ai jamais vu le film et je dois dire que je ne suis pas très tentée. L'acteur sur lequel je suis tombée a l'air vraiment beau alors que dans le bouquin, il est censé être très laid et se rapprochant de la mort.
      Si tu as l'occasion d'y retourner, prends le temps de visiter l'opéra à fond, c'est vraiment trop beau ♥

      Supprimer
  2. J'ai adoré le livre et j'aime beaucoup le film qui est une comédie musicale de renom. Tout le monde n'aime pas l'adaptation qui a été faite mais moi si. Par contre, c'est bien plus lugubre que le livre. Le livre rend Erik bien plus intéressant et on s'attache à lui (alors que le film ... c'est autre chose). Tu me donnes envie de le relire en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etrange ce genre de choix scénaristique.. Changer à ce point un personnage principal? Je trouve ça bizarre. La comédie musicale et le film, c'est pareil alors?
      Merci d'être passée par ici! (et n'hésite pas à le relire, j'aime bien relire des livres déjà lus et appréciés ^^)

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup le film musical, et ton article donne vraiment envie de lire de livre ! Ton amour de la lecture est très communicatif :)
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Manon! :D Tu es la 2e qui me dit qu'elle a aimé le film, j'hésite à la regarder. En général, je suis bien déçue des adaptations ... ^^'
      Bisous!

      Supprimer

Pour me donner votre avis, réagir, contester, brailler, m'envoyer des bisous, des câlins, des cailloux, c'est par ici ↓ ↓

PS: Si tu veux savoir si j'ai répondu à ton commentaire, clique sur "m'informer" en bas du cadre =)